Juricomptabilité et évaluation d'entreprise

Fraude 101

Hameçonnage: Aider ou ne pas aider une (fausse) connaissance

hameconnageLes fraudeurs sont de plus en plus créatifs. Voici un texte pour attraper (phising ou ameçonnage) une victime.

Voici un courriel que j’ai reçu d’une personne qui m’a déjà envoyé un courriel. Elle vient de se faire voler ou “hacker” son adresse courriel chez hotmail.

À  remarquer :

  • Mon nom et mon adresse ne sont pas mentionnés;
  • Le texte est très crédible, quoique il n’écrit pas comme ça;

Si la personne vous connaît, qu’elle est sérieusement en difficulté, elle peut toujours vous appeler ou bien vous donner des détails très très personnels.

 

Profil des fraudeurs de “haut niveau”

Brandless sports carUne étude universitaire récente a analysé s’il y avait une association  (corrélation et non pas une relation de cause à effet) entre le comportement des hauts dirigeants, à l’extérieur de leur vie professionnelle, et la manipulation des données financières . 2 variables ont été étudiée à partir des données publiées sur les fraudes de corporations publiques au États-Unis.

En premier,  les infractions légales telles que conduite en état d’ébriété, usage de drogue, violence domestique, billets de vitesse, etc., ce  qui démontreraient une opinion peu élevée des lois et un manque de contrôle.

En deuxième, le goût du luxe (a possession d’une auto de luxe, bateau de luxe, avion) qui est un symptôme d’une frugalité faible.

Les conclusions:

CEOs (and CFOs) with prior legal infractions have a relatively high propensity to perpetrate fraud (i.e. named in the fraud), but no evidence that such CEOs are associated with changes in the corporate culture. In contrast, while unfrugal CEOs, as measured by the ownership of luxury goods, are not more likely than frugal CEOs to be named in fraud, the risk of fraudulent corporate reporting, the risk that other insiders are
named in fraud, and the risk of restatements caused by reporting errors all increase significantly over the tenure of unfrugal CEOs, consistent with the hypothesized loosening of the corporate culture during the reign of unfrugal CEOs (culture channel). Further, cultural factors associated with relatively high fraud
risk in the firms run by unfrugal CEOs increase significantly during the tenure of unfrugal CEOs. Specifically, over the tenure of unfrugal CEOs, we detect a significant increase in executives’ equitybased incentives, a significant decrease in board monitoring (as measured by stock compensation of outside directors and social connections between outside directors and the CEO), and a tendency to appoint an unfrugal CFO, consistent with the “loosening” of the culture. Further, we find the positive relation between fraud and the presence of a CFO with a record is significantly higher in firms run by unfrugal CEOs than in other firms.

Étude: Executives “Off-the-Job” Behavior, Corporate Culture, and financial reporting Risk

 

“Quand on a fraudé, on paie soi-même le prix de sa fraude”

“Quand on a fraudé, on paie soi-même le prix de sa fraude.”

Cette affirmation a été faite par un député en France, Bruno Leroux. Il faisait allusion, à une fraude électorale par des candidats d’un parti politique.

EPaid Stamp On Box Showing Invoice Payment Confirmationt si, les responsables des fraudes dans la construction, payait eux aussi en plus de la société.

Est-ce les sociétés , cette personne morale un peu immatérielle mais distincte ( et qui n’a pas d’âme ), mais  les dirigeants qui façonnent la culture organisationnelle qui sont responsables des fraudes?

Il faudrait que les corporations professionnelles se penchent aussi que cette question.

En rénovation et ce, sans stratagème de fraude

Cône de signalisation

Je reçois de plus en plus de courriels et d’appels téléphoniques de concepteurs de site web pour rajeunir mon site. Il semble donc, selon l’opinion de certaine personnes ( et de moi aussi ),  démodé. Démodé,  malgré le fait que ce thème se vend toujours… Mais, à force d’entendre parler de construction, j’ai donc décidé qu’il était temps de faire des rénovations majeures sur mon site.

 

Collusion dans la construction: stratagèmes

Traffic conesRadio-Canada, sur son site web, a publié des informations sur les stratagèmes allégués, le gonflement des coûts et les acteurs  pour l’octroi des contrats à Montréal.

Un article à lire à l’adresse suivante: http://www.radio-canada.ca/sujet/collusion-qc/2013/01/21/001-stratagemes-commission-charbonneau.shtml

On peut penser que des fraudeurs ne voient pas les cônes  de la couleur orange,  mais plutôt de la couleur or.  Certains cherchent de l’or dans le Grand Nord du Québec, d’autres le trouvent sur les routes, trottoirs et projets de construction.

Fraude à la saveur de chocolat

ChocolateLa créativité des fraudeurs est illimitée. Un article de La Presse explique une fraude perpétrée par des gens exploitant une entreprise de vente de tablettes de chocolat pour fins de recueillir des dons de charité.

La vente de tablettes de chocolat est un moyen très populaire de ramasser des fonds pour les organismes de charité. Or, des créateurs_de_fraude y ont vu une “belle” opportunité d’affaires.

Démarrage d’une entreprise, financement de la Banque fédérale de développement, une fausse mise de fonds de 700 000 $ dans le projet par les promoteurs faux états financiers, faux comptables pour des événements survenus de 2002 à 2005. 55 000 boîtes de chocolat dans les commerces du Canada, ça demande une très bonne organisation. Transferts des maisons familiales aux conjointes avant la faillite…

Les résultats :

  • Entente à l’amiable avec la BFD pour 900 000 $ en 2011;
  • Poursuite au criminel en octobre 2012.

«J’ai payé ma dette à la société», affirme Glenn Baker

Joint au téléphone, Glenn Baker affirme qu’il a payé sa dette envers la société en remboursant 900 000 $ au syndic Raymond Chabot. «Je ne pensais pas être accusé par la GRC, puisqu’on a payé le syndic», affirme l’homme d’affaires de 38 ans.

 

Un article de Francis Vaille de La Presse.

    Conclusion: La décision de poursuivre au criminel ne dépend pas de la personne fraudée qui aurait obtenu un dédommagement pour ses pertes. Une entente de remboursement n’ est pas une absolution et une garantie de non poursuite. La fraude est un acte criminel et la décision de poursuivre dépend donc des procureurs de la Couronne.

Ethique, gouvernance et cupidité

cupid banker with threatening gazeJe lisais sur un blog un commentaire d’une personne en Algérie qui mentionnait qu’une gouvernance de la non-responsabilité mène à l’irresponsabilité. Il y a lieu de se poser de sérieuses questions sur la façon dont les administrateurs de sociétés publiques sont choisis. Ces personnes ne peuvent faire fi de leurs responsabilités ( exemple le CUSM) et se laver les mains de la mauvaise administration de l’ entité qu’ils administrent.

Allaire mentionne dans son article, L’éthique et la cupidité:

Or, ce qui caractérise la plupart des hommes et des femmes, hormis les saints et quelques héros, c’est le fait que cette résistance aux pressions de l’intérêt personnel n’est pas illimitée. Les individus ont tous un point de rupture des valeurs, un point de bascule entre l’intégrité et la cupidité….C’est ainsi qu’insidieusement la cupidité, faute d’un meilleur terme, en vient à infecter tout le système économique. Peu importe comment on nomme ce sentiment, il asperge d’acide les valeurs d’une société. Médecins, avocats, ingénieurs, architectes, électriciens, plombiers, artistes, professeurs, enseignants, infirmières, policiers, pompiers, tous ces gens qui jouent un rôle essentiel dans une société en viennent à ressentir une certaine rancœur envers un système de rémunération (comparativement) inéquitable et à développer, lorsque l’occasion se présente, une certaine tolérance envers des pratiques douteuses mais lucratives…..Il faut cesser de mesurer la valeur sociale d’un individu par sa fortune et son train de vie. Il faut redonner une place d’honneur à ceux qui travaillent au bien de la société pour de modestes récompenses monétaires. Il nous faut éviter de construire des systèmes d’incitatifs monétaires qui exercent d’énormes pressions sur l’éthique.

Référence: http://www.lesaffaires.com/blogues/yvan-allaire/allaire–lethique-et-la-cupidite/551930

 

Je pense que les administrateurs devraient avoir des “certificats” attestant de leurs compétences pour faire partie d’un conseil d’administration, de la connaissance de leurs devoirs et surtout de leurs responsabilités.

Expressions cocasses : la main visible des tripatouillages éhontés

J’ai lu une expression colorée sur le blog finance de Frédéric Lordon  ( blogues du diplo -pompe à phynance)  en écrivant sur  le scandale du Libor en Angleterre et des manipulations par les financiers des taux d’intérêts. Une belle expression qui est une grimace au concept de la main invisible d’Adam Smith qui régit le marché pour le bien-être et la richesse de tous:

 la main visible de tripatouillages éhontés

 

Définition du Libor: Chaque jour, les membres d’un panel de banques sont chacun invités à répondre à la question de savoir quel lui semble le taux adéquat auquel emprunter auprès de ses chers confrères. La British Bankers Association recueille les réponses, élimine le quart du haut, le quart du bas, et fait la moyenne de la moitié du milieu. Le taux qui sort s’appelle le Libor, comme London Interbank Offered Rate, il se calcule pour une multiplicité d’échéances, de un jour à douze mois, et sert de référence à tous les marchés de gros du crédit, soit plusieurs trillions de dollars de contrats de dette… Inutile de dire que le plus léger tripatouillage du Libor a potentiellement des répercussions astronomiques.

 

À lire: Péripéties financières de F. Lordon à l’adresse suivante: http://blog.mondediplo.net/2012-07-23-Peripeties-financieres-Libor-et-taux-d-interet

 

 

 

Fraude: rapport annuel de 2012 de l’ACFE

Comme à chaque année l’Association of Certified Fraud Examiner publie les résultats de son enquête sur les fraudes, le rapport annuel 2012 de l’ACFE est disponible.

Voici les résultats:

  •  La détection vient dans 43 % des cas d’un indice d’une personne (tip ou tuyau), dans 14,6% la détection vient d’une revue de la direction et dans 14,4% des cas la détection vient d’un audit;
  • Dans 51% des cas, les indices d’une personne  viennent d’un employé et dans 22% des cas, l’indice vient d’un client;
  • La fraude moyenne est de 147 000 $ pour les entreprises de moins de 100 employés,;
  • La méthode privilégiée de fraude est par la facturation ( par exemple fausses factures) dans 32,2 % des cas et de 28% dans le cas de la corruption;
  • Dans 41,6% la fraude est faite par un employé et dans 37,5% elle est faite par un directeur.

Pour plus d’information, voir la présentation power point.

Le power point ( en anglais)  peut être télécharger à l’adresse suivante: http://www.acfe.com/rttn.aspx

Référence en évaluation d’entreprise: 2012 Business Reference Guide

Ce guide annuel est à sa 22 ième édition. Un outil de référence de 764 pages  qui donne de l’information sur les prix de vente des entreprises en les classant selon leur code SIC ou NAICS.

Des éléments d’information sur le secteur de l,entreprise, les éléments importants dans la détermination du prix et ce que l’on appelle le “rule of thumb” en évaluation qui est le prix de vente de l’entreprise en fonction d’un multiple du chiffre d’affaires, du bénéfice net du BAIIA ( bénéfice avant impôts, amortissement et intérêts ou en fonction du nombre de place, ou du portefeuille qui est géré.

Ce guide ne remplace pas une évaluation d’entreprise, mais lorsque l’on prépare une évaluation, il est intéressant de comparer nos valeurs obtenues avec ces valeurs.

Par exemple:

  • Pour un fleuriste, le prix est de 30 % à 35 % le chiffre d’affaires;
  • Service d’impression rapide: 45 % à 55 % ;
  • Un magasin de souliers : 15 à 20 % du chiffre d’affaires plus l’inventaire.

Évidemment ce sont des sources américaines. Mais, il arrive que vivre en ce pays c’est comme vivre aux États-Unis…

On donne aussi des informations sur l’industrie et ses particularités . On y indique la tendance du marché et le nombre d’entreprises considérées dans les statistiques.

 

En pause

En pause pour mise à jour et rénovation du site.

 

Lu : Business Valuation and Bankruptcy de Ratner, Stein & Weitnauer

 

 Business Valuation and Bankruptcy est un livre qui traite de façon générale l’évaluation d’une entreprise. Sur les 255 pages, les auteurs traitent sommairement le sujet des entreprises en difficultés financières. Si on veut explorer l’évaluation des entreprises en difficultés financières, ce n’est pas le meilleur livre. Par contre, il faut le tour sommairement des notions en évaluation d’une entreprise. Cependant, pour un livre général, je préfère les références de S. Pratt qui sont des classiques en évaluation.

Juricomptabilité: Si vous êtes victime d’une fraude.

Le Devoir a publié un article sur la juricomptabilité le 8 octobre 201.. Voici un extrait:

La juricomptabilité est une spécialité récente qui s’est surtout développée aux États-Unis«On pense généralement que les états financiers réalisés par un comptable suffisent à établir qu’il n’y a pas de fraude, mais ce n’est pas le cas!» Du moins, pas toujours, informe Hélène Bouchard, juricomptable.

«De nos jours, il y a plein, plein, plein de gens qui se font frauder!, s’exclame Hélène Bouchard, juricomptable à son compte. Par exemple, je reçois une grande quantité d’appels de femmes qui sont en train de divorcer et dont le conjoint fait la grosse vie, mais qui, curieusement, n’a pas un sou pour payer la pension alimentaire des enfants! Il y a aussi le cas des personnes âgées qui deviennent inaptes à gérer leurs biens. Quelqu’un s’en occupe, généralement un membre de la famille. Toutefois, lorsque la personne décède, les héritiers découvrent qu’il y a beaucoup d’argent qui, semble-t-il, a disparu. Et il y a évidemment les histoires d’associés en affaires…»

Souvent, poursuit-elle, les victimes de fraude portent plainte auprès de la police. «Mais il y a tellement de fraudes que les policiers n’ont pas les ressources nécessaires pour mener toutes les enquêtes. Ils vous diront de faire appel à un juricomptable et de monter un dossier de preuve. Ensuite, vous pourrez choisir de soumettre votre dossier aux policiers — qui verront s’il y a matière à aller plus loin — ou de poursuivre vous-même au civil le fraudeur.»

….

 

Lien: Le Devoir

Actualités québécoises : vivre en ce pays est-ce comme vivre aux États-Unis?

Corruption, collusion, construction doivent être les mots les plus prononcés ou écris depuis que le rapport Duchesneau s’est retrouvé dans les journaux.

Cette situation n’est pas “made in Quebec” et on ne peut en revendiquer  l’invention.  Rodrigue Tremblay, économiste, professeur émérite de l’université de Montréal m’a aidé à comprendre l’économique  quand j’étais très jeune avec ses volumes sur la micro et macro économique. Il écrit toujours . Il a publié dernièrement “Code pour une éthique globale vers une civilisation humaniste”  aux Presses de l’université de Montréal.

Voici un extrait d’un article de son blog et les causes déclin des État Unis:

Around the world, many are baffled by what’s happening to the United States. It seems that all at once the wheels are going off the cart. The American economy is in the doldrums, the American political system is dysfunctional and paralyzed, and a series of elective, far away foreign wars is ruining the country.

The U.S. economy used to be an engine of economic growth and the American political system used to be a well-oiled checks-and-balances machine that was geared toward progress and that could accommodate both leadership and compromise. Moreover, Americans can be proud that their constitution, at least on paper, is one the best in the world, having been crafted by enlightened founders who believed in individual and democratic freedom.

In this short article, I will identify what I think to be the two major causes of America’s current decline. (I welcome comments.)

-The first cause is a moral one: it is related to the widespread corruption that permeates many institutions and sectors of the U.S. society, the most corrupt of them all being the political system and the corporate system. It is no accident that the epicenter where these two corrupt systems meet is at the Pentagon, an agency that reports upon reports picture as a cesspool of corruption.

The result of that widespread corruption is that the United States is now generating a sub-standard class of politicians to administer its affairs who are not the servants of the common good, but who rather serve happily the narrow money interests that finance them. The U.S. corporate elite, for the most part, has abandoned all loyalty to its country while it roams the world in order to make short-term profits at all costs and avoid paying taxes in its country of origin.

The result: wacky politicians and greedy business people are in charge.

The same can be said about the biased corporate media who have also abandoned all pretenses of neutrality and objectivity in informing the people and who have rather donned the mantle of unadulterated propaganda in order to cynically manipulate information and public opinion, to the delight of their money masters.

Things were never perfect in the past, but I would argue that the current level and scope of corruption in the U.S. society is unprecedented and is a root cause of the decline of the United States.

 

Source: www.thenewamericanempire.com/blog.htm

Rodrigue Tremblay utilise beaucoup de citations, voici les plus percutantes qui font réfléchir:

 

“I am convinced that I am acting as the agent of our Creator. By fighting off the Jews, I am doing the Lord’s work.”

Adolf Hitler (1889-1945), German politician and future German Chancellor, Mein Kampf, chap. 2, 1925

 

“I believe that God wants me to be president.”

George W. Bush, American 43rd president, speech in Washington D.C., June 1, 2004

 

 

“The Lord says be submissive. Wives, you are to be submissive to your husbands.”

Michele Bachmann, Rep. of Minnesota and 2012 Republican presidential candidate, (on the question of submitting to the authority of her husband, 2006).

 

Ça donne le goût de lire son bouquin sur l’éthique.

 

 

Dossier en juricomptabilité: liste de contrôle relative à l’achèvement du dossier

L’ Institut canadien des comptables agréés a publié en 2010 un document donnant une liste de contrôle ( questionnaire) pour s’assurer que les normes d’une enquête juricomptable ont été suivies et que le dossier contient tous les éléments et les étapes d’une enquête juricomptable. Document en format PDF  à l’adresse suivante:

http://www.icca.ca/developpment-de-carriere/la-specialisation-des-ca/juricomptabilite-ca-ejc/item45515.pdf

ua-7044257-1