Juricomptabilité et évaluation d'entreprise

Articles Written By: Hélène Bouchard

helene@juricomptable.com'

About Hélène Bouchard

Juricomptable, expert en évaluation d'entreprise, CPA, CGA, fiscaliste, arbitre accrédité. Consultante et formatrice. Expérience en détection de la fraude, expert-conseil dans litiges. Planification fiscale et successorale. Estimation de la valeur d'une entreprise. Arbitrage civil et commercial. Maîtrise en fiscalité. Formation en innovation, juricomptabilité, évaluation des dommages, évaluation d'entreprises.

Author Website: http://www.juricomptable.com

Évaluation d’entreprise et prévisions financières: “The Use of Management Projections for Valuations : A BVR Special Report”

Ce document regroupe les textes d’une conférence, ainsi que la jurisprudence américaine,  sur l’utilisation des prévisions et projections  financières de la direction lors de l’évaluation d’une entreprise. Une évaluation d’entreprise repose sur les prévisions ( ou projections) des flux monétaires lorqu’on utilise la méthode de l’actualisation des flux monétaires ( DCF –  Discounted Cash Flow ). Ce n’est pas à l’expert en évaluation d’entreprise de préparer des prévisions financières, il doit utiliser les prévisions  ( ou projections) disponibles qui sont fournies par la direction. Les prévisions financières sont  des variables les plus importantes dans l’évaluation d’une entreprise et il faut être conscient du principe “garbage in, garbage out”). Les études dans ce domaine démontrent que la direction des entreprises ont tendance à être des plus optimistes lorsque vient le temps de chercher du financement, de fusionner ou de vendre l’entreprise. L’ évaluateur doit être conscient du biais et des intérêts de la direction lorsque cette dernière soumet des données financières futures. Il est du rôle de l’expert d’avoir une  bonne dose de suspicion ,  d’ analyser ces données et de les ajuster pour éliminer les biais possibles car tout son travail se base sur ces données.

Les prévisions ou projections financières doivent être basées sur:

  • Les données historiques de l’entreprise;
  • Les données historiques des entreprises de la même industrie ou du même marché;
  • Analyse des prévisions et projections de l’entreprise mais aussi analyse des tendances du marché et des opinions des experts;
  • Étude de l’industrie et études de marché;
  • Données gouvernementales;
  • Habiletés de l’entreprise à rencontrer ses prévisions antérieures.

À mon avis, ce document est l’ outil de référence   lors de l’utilisation de prévisions ou projections financières. La lecture de la jurisprudence permet d’identifier les lacunes qu’un rapport d’évaluation peut avoir quant aux prévisions financières utilisées.

Dans les cas d’un nouveau produit, d’une nouvelle entreprise, de l’accès à un nouveau marché la prudence s’impose encore plus. L’incertitude est grande et il ne faut pas oublier que les sources des projections doivent être valides et les chiffres doivent être supportées. L’effort de corroboration des données doit être fait.

“The Use of Management Projections for Valuations : A BVR Special Report” , 2011 publié par Business Valuation Resource.

Évaluation d’une entreprise: Comment déterminer la valeur d’une entreprise par l’actualisation des flux monétaires – Partie 1

Comment déterminer la valeur d’une entreprise ou procéder à une évaluation d’une entreprise?

Il y a plusieurs techniques utilisées pour procéder à une évaluation d’une entreprise. Ces techniques se classent en trois catégories: techniques basées sur les revenus ou flux monétaires, techniques basées sur le marché, techniques basées sur  les actifs.

Pour chacune de ces trois catégories s, il y a aussi plusieurs méthodes de calcul.

Une des techniques  basée sur les revenus futurs est la valeur présente ou actuelle des flux monétaires ( Discounted Cash Flow Analysis -DCF ). Ce qu’une entreprise vaut aujourd’hui dépend des flux monétaires ( estimés )  qu’elle va générer dans le futur.  1 000 $ aujourd’hui le 13 juillet 2012,  n’est pas équivalent à avoir 1 000 $ au 31 décembre 2014. Par exemple, ce que nous voulons savoir est combien vaut une entreprise qui va générer 200 000$  de liquidité par année. Actualiser signifie: calculer ce que vaut aujourd’hui une série de sommes d’argent qui seront disponibles dans le futur.

 

Pour calculer la valeur selon cette méthode ( appelée aussi Free Cash Flow to Firm) , plusieurs étapes sont à franchir:

1 -Obtenir des prévisions financières sur un certain nombre d’années, nombre qui est déterminé par la situation de l’entreprise:

  • si l’entreprise est stable, situation compétitive avec faible marge bénéficiaire : 1 an ;
  • si l’entreprise est bien positionnée : 5 ans;
  • si l’entreprise est dans un mode de croissance, avec de bonnes barrières à l’entrée : 10 ans . Il faut noter que ca devient difficile de faire des prévisions pour 10ans. On voit surtout des prévisions sur 5 ans dans le cas des PME.

2 – Les taux de croissance des ventes doivent s’appuyer sur des données: une tendance historique, une étude de marché, une stratégie. Cela doit être réaliste et s’appuyer sur du concret. En un mot, les hypothèses posées pour la croissance des ventes doivent être supportées par un raisonnement logique ( contrairement à une volonté magique ). Il faut tenir compte que les ventes d’une entreprise peuvent se stabiliser, qu’une entreprise peut être à un stade de maturité. Pour les estimations, il est préférable d’avoir plusieurs scénarios: situation réaliste, optimiste et pessimiste. S’il y a beaucoup d’incertitudes, donc de risque, il faudra utiliser des simulations comme la simulation Monte Carlo.

3 – Pour soutenir la croissance des ventes, il faut déterminer les investissements en capital nécessaire ainsi que les besoins en fonds de roulement pour soutenir cette croissance des ventes. Il devient donc nécessaire de produire aussi des bilans et des états des flux de trésorerie. Avec les flux de trésorerie, il sera possible de déterminer la marge de crédit nécessaire et les besoins en financement. De plus, les bilans prévisionnels permettront de vérifier si l’entreprise se conforme aux exigences de son institution financière en termes de ratios à conserver. Ils permettront aussi de vérifier le niveau des comptes recevables et payables.

4 – Le taux d’escompte doit être déterminé. C’est le taux utilisé pour calculer la valeur présente, actuelle des flux monétaires futurs. Une des méthodes utilisées est le WACC – Weight Average Cost of capital ou le coût moyen pondéré du capital -CMPC. Ce CMPC tient compte du coût de la dette et du coût de l’équité ( avoir des actionnaires).

 

Le prochain article portera sur la détermination du taux d’escompte lors de l’évaluation d’une entreprise.

à suivre…

Évaluation d’entreprise: normes sur le contenu du rapport d’évaluation

Que comprend un rapport d’évaluation d’entreprise?

Le rapport d’évaluation comprend plusieurs sections. Le contenu du rapport est établi selon la norme d’exercice 310 de l’Institut canadien des experts en évaluation d’entreprise.

Cette norme , qui peut être téléchargée,  se trouve à l’adresse suivante:https://cicbv.ca/practice-standards/norme-dexercice/  .

Une introduction, l’étendue du travail, les limitations, la méthodologie suivie, les calculs et une conclusion. Assez simple mais il y a beaucoup de détails à fournir.

Voici une liste de contrôle en fichier excel: liste de controle_rapport evaluation

 

 

 

 

Référence: Financial Modeling with Oracle – Crystal Ball And Excel de John Charnes

Financial Modeling with Oracle est un livre  dont la seconde édition vient d’être publiée en 2012. aux editions Wiley Finance.

Crystal Ball est un complément ( add-on) , un logiciel qui se greffe à Excel et lui rajoute plein de fonctionnalités qu’il ne possède pas.

Crystal Ball rajoute des fonctions ou applications permettant de faire ( sans trop de sueurs) des simulations Monte Carlo, de la modélisation d’états financiers, de calcul du risque, etc.

Un logiciel qui permet de jongler avec l’incertitude et de répondre aux questions suivantes:

  • Que peut-il arriver?
  • Dans quelle mesure cela peut-il arriver?
  • Quelles sont les conséquences?
  • Que peut-on faire?
  • Quelles sont les options disponibles?
  • Quels sont les coûts, bénéfices et risques?

Comme je pense que les simulations Monte Carlo seront de plus en plus utilisées en évaluation d’entreprise dans un contexte d’incertitude, aussi bien avoir les bons outils. Un point toutefois à ne jamais oublier: “garbage in, garbage out”.

 

Référence en évaluation d’entreprise: 2012 Business Reference Guide

Ce guide annuel est à sa 22 ième édition. Un outil de référence de 764 pages  qui donne de l’information sur les prix de vente des entreprises en les classant selon leur code SIC ou NAICS.

Des éléments d’information sur le secteur de l,entreprise, les éléments importants dans la détermination du prix et ce que l’on appelle le “rule of thumb” en évaluation qui est le prix de vente de l’entreprise en fonction d’un multiple du chiffre d’affaires, du bénéfice net du BAIIA ( bénéfice avant impôts, amortissement et intérêts ou en fonction du nombre de place, ou du portefeuille qui est géré.

Ce guide ne remplace pas une évaluation d’entreprise, mais lorsque l’on prépare une évaluation, il est intéressant de comparer nos valeurs obtenues avec ces valeurs.

Par exemple:

  • Pour un fleuriste, le prix est de 30 % à 35 % le chiffre d’affaires;
  • Service d’impression rapide: 45 % à 55 % ;
  • Un magasin de souliers : 15 à 20 % du chiffre d’affaires plus l’inventaire.

Évidemment ce sont des sources américaines. Mais, il arrive que vivre en ce pays c’est comme vivre aux États-Unis…

On donne aussi des informations sur l’industrie et ses particularités . On y indique la tendance du marché et le nombre d’entreprises considérées dans les statistiques.

 

Évaluation d’entreprise : Différence entre la valeur d’une entreprise et le prix payé

En évaluation d’entreprise le prix payé peut être différent de la juste valeur marchande.

Le tableau ci-dessous montre les différences:

 

Google+

Évaluation d’entreprise et valeur d’entreprise: définitions

Qu’est-ce que la valeur d’une entreprise et l’évaluation d’une entreprise?

L’évaluation d’une entreprise fait appel à plusieurs techniques pour déterminer la valeur d’une entreprise. Le terme “valeur” d’une entreprise doit être spécifiée et est trop général. S’agit-il de juste valeur marchande, de la juste valeur, la valeur intrinsèque ou du prix qu’un acheteur est prêt à payer pour l’entreprise? Plusieurs concepts de la valeur existent.

Que comprend la valeur d’une entreprise?

Selon Warren Buffet ( et plusieurs autres auteurs) la valeur d’une compagnie est la valeur présente de tout l’argent que l’on peut retirer de l’entreprise. Elle sert à déterminer le montant maximal que l’on devrait payer pour celle-ci.

Le diagramme suivant, préparé avec le logiciel MindManager, montre les différentes notions de valeur:

 

Formation: Le témoin expert – Coup de maître

Une des meilleures formations que j’ai suivi sur le témoignage de l’expert en Cour est celui donné par Me Cheftechi de “Coup de maître”. J’ai eu la chance de me retrouver dans un groupe avec essentiellement des avocats et étant le “cobaye-expert” pour presque tous les interrogatoires de la journée de formation. Une formation avec un groupe d’une dizaine de personne avec une étude de cas. J’ai obtenu une formation d’une avocate d’expérience ayant utilisé beaucoup d’experts. Cette formation est à suivre pour toute personne devant témoigner à titre d’expert.

C’est la seule formation au Québec , à ma connaissance, sur la façon dont un expert doit témoigner. Il en existe aux États-Unis par Seak à un coût très élevé. Les Editions Yvon Blais offre une  formation sur l’expert donné par Me Béchard.

Les deux formations sont à suivre.

Formation : La communication non verbale en litige

J’ai suivi  une formation “La communication non verbale en litige” donnée de Mark Bowden  au centre de formation “Coup de maître” à Montréal. Bien que la formation était donné entièrement en anglais, la formation était facile à suivre et M. Bowden était excellent. On y apprend les gestes à surveiller, le sens à leur donner et surtout, surtout ce qu’il ne fait pas faire  soi-même.

On y donne l’information pour savoir où mettre ses mains et le sens. Depuis ce temps-là, je ne peux qu’examiner les gens et la position de leurs mains.

Une journée agréable, dans un environnement propice pour suivre des formations. Un plus.

Mark Bowden a écrit un livre sur le sujet :  “Winning Body Language: Control the Conversation, Command Attention, and Convey the Right Message without Saying a Word”.

 

 

En pause

En pause pour mise à jour et rénovation du site.

 

Quantitative Business Valuation de Jay B. Abrams

Quantitative Business Valuation ( 636 pages, Wiley)  est considéré comme un incontournable par Shannon Pratt. C’est un volume de référence qui fait état des dernières recherches scientifiques  pour les sujets suivants:

  • l’utilisation de techniques avancées pour déterminer les flux monétaires comme la régression linéaire;
  • le calcul du taux d’escompte;
  • les ajustements pour la prime de contrôle ou l’escompte de marché restreint  ( lack of marketability);
  • l’utilisation des probabilités pour évaluer les entreprises risquées ou les entreprises en phase de démarrage ou de croissance;
  • la simulation Monte Carlo;
  • la méthode de “real option” vs l’actualisation des flux monétaires discrétionnaires pour l’évaluation des projets d’investissement.

C’est un volume de référence  aride à lire qui demande des connaissances avancées en mathématiques.

La modélisation financiaire et simulation avec Excel

Le livre de Hector Guerrero, Excel Data Analysis – Modeling and Simulation  ( 338 pages, éditeur Springer environ 60$ )  porte sur l’utilisation du logiciel Excel pour la modélisation et la simulation financière. Il donne la méthodologie à suivre pour l’ analyse des données, l’utilisation des tests statistiques, la programmation linéaire et la modélisation financière. La marche à suivre pour la modélisation y est indiquée ( de la préparation des données, la présentation, l’analyse ) et l’auteur explique les fonctions avancées d’Excel qui permettent de faire une simulation Monte Carlo ou d’analyser des données en utilisant les tableaux croisés dynamiques. Les explications sont claires et la méthodologie est facile à suivre car les  graphiques, les tableaux et les figures  sont nombreux. C’est un livre qui demande des connaissances avancées dans Excel.

Les points faibles:

  • il n’y a pas de DVD qui accompagne les exemples ni de référence à un site web complémentaire; ce que l’on retrouve maintenant dans la majorité des livres qui traitent de modélisation, de statistiques et de simulation Monte Carlo;
  • pas de glossaire;
  • pas d’index.

Voir aussi, Mastering Financial Modelling in Microsoft Excel d’Alastair Day. Ce livre traite du même sujet mais avec beaucoup plus d’exemples ( que l’ on retrouve dans le DVD)  telles que:

  • analyse de la performance;
  • analyse des flux monétaires;
  • analyse du point mort;
  • Analyse du risque;
  • évaluation des obligations;
  • évaluation d’une entreprise.

 

 

 

 

Lu : Business Valuation and Bankruptcy de Ratner, Stein & Weitnauer

 

 Business Valuation and Bankruptcy est un livre qui traite de façon générale l’évaluation d’une entreprise. Sur les 255 pages, les auteurs traitent sommairement le sujet des entreprises en difficultés financières. Si on veut explorer l’évaluation des entreprises en difficultés financières, ce n’est pas le meilleur livre. Par contre, il faut le tour sommairement des notions en évaluation d’une entreprise. Cependant, pour un livre général, je préfère les références de S. Pratt qui sont des classiques en évaluation.

Référence: The Dark Side of Valuation – Valuying Young, Distressed, and Complex Businesses de Damodaran

The Dark Side of Valuation porte bien son nom: les aspects sombres de l’évaluation d’une entreprise ou les faiblesses des techniques utilisées en évaluation. Un excellent volume qui fait le tour pièges à éviter lors de l’évaluation des entreprises à plusieurs stades de leur vie qui sont la croissance, la maturité et le déclin.  On y introduit l’évaluation dans des situations d’incertitude en utilisant les arbres de décisions, l’analyse en utilisant la régression linéaire et les simulations Monte Carlo.

Les techniques y sont très bien expliquées, tout est clair et bien présenté. On comprend pourquoi Damodaran est classé dans les meilleurs profs de finance aux États-Unis. Ce livre de 588 pages est un incontournable en évaluation.

Damodaran a un site internet où il y met ses articles, ses notes de cours  en finance au MBA et des textes préliminaires de ses nouveaux livres. Un prof généreux qui utilise le web pour partager ses textes et ses applications excell en finance.  Sa mission:

I am lucky enough to be in a field where a little knowledge and a dose of common sense goes a long way, and achieving guru status seems relatively simple. What I do know is neither profound nor earth shattering, but I would like to share it on this site. In that pursuit, I have attempted to keep almost the entire site open and accessible, with the only shut-off portions representing powerpoint slides used by instructors (who use my books). Everything that I learn, do or write in the field of finance will be on this site sooner or later. I hope that you find the content useful and that you will share it with others. Good luck!

www.damodaran.com

 

 

 

Commission d’enquête sur la corruption: le site web

Un site internet a été créé par la commission d’enquête Charbonneau. Le site permet de collecter de l’information du public et permettra de suivre les audiences publiques. Voici l’adresse du site web: ww.ceic.gouv.qc.ca . On y retrouve une vidéo de présentation de la commission par la présidente.

 

Madame Charbonneau mentionne que, puisque la Commission a été créée en grande partie suite aux demandes du public, il appert non seulement utile mais fondamental de lui permettre de contribuer aux travaux. C’est ainsi qu’elle invite toute personne possédant des informations en lien avec son mandat à communiquer avec la Commission. De plus, elle demande aux gens de ne pas hésiter à collaborer en toute confiance avec les enquêteurs de la Commission lorsqu’ils se présentent dans les différentes villes, organismes et ministères à travers le Québec.

Une ligne téléphonique 1-855-333-CEIC (2342) sans frais est mise à la disposition du public où qu’il se trouve au Québec. Les citoyens peuvent également communiquer via le site internet de la Commission à l’adresse suivante: “info@ceic.gouv.qc.ca ” en toute confidentialité et en toute sécurité.

Un certain nombre d’informations utiles se trouvent sur le site de la Commission notamment, le projet de Règles de procédure qui fait l’objet de consultations auprès des personnes et organismes concernés. Ces règles seront adoptées le 30 mars prochain après consultation publique.

 

ua-7044257-1