Juricomptabilité et évaluation d'entreprise

Articles Written By: Hélène Bouchard

helene@juricomptable.com'

About Hélène Bouchard

Juricomptable, expert en évaluation d'entreprise, CPA, CGA, fiscaliste, arbitre accrédité. Consultante et formatrice. Expérience en détection de la fraude, expert-conseil dans litiges. Planification fiscale et successorale. Estimation de la valeur d'une entreprise. Arbitrage civil et commercial. Maîtrise en fiscalité. Formation en innovation, juricomptabilité, évaluation des dommages, évaluation d'entreprises.

Author Website: http://www.juricomptable.com

Attitude d’un fraudeur: Madoff, 1 million en cadeaux de Noël

Madoff a dépensé 1 million de dollars durant le dernier mois en bijoux et autres cadeaux  à ses proches. Il y a tout juste un mois, Madoff avouait à un agent du FBI, une fraude de près de 50 billions de dollars. Le fonds Madoff avait reçu, pour la dernière fois, une somme de  10 millions de dollars le 5 décembre 2008 par un investisseur de la région de New York.

À lire dans le New York Times.

Fraude à Bombay

Une fraude vient d’être identifié à Bombay. Les dirigeants d’ une firme de plus de 53 000 employés viennent de révéler que leurs actifs et leurs revenus ont été artificiellement gonflés et la presse indienne s’interroge sur le rôle des vérificateurs des états financiers.

On s’interroge toujours sur le rôle des vérificateurs   quand il y a publication d’une fraude d’une entreprise publique ou soumise à une règlementation.  Sauf que le but de la vérification des états financiers n’est pas d’identifier les fraudes et de les détecter mais plutôt de validité le portrait financier d’une entreprise.

Voir l’article complet sur les Affaires.com

La fraude n’a aucune frontière et l’herbe ne semble pas être plus verte ailleurs.

Un autre genre de pyramide: ventes à palier multiples et “revenu passif”

On a tous un jour été sollicité par une personne bien intentionnée qui voulait que nous ayons un “revenu passif” ( que je définis comme: avoir du revenu sans rien faire pour…) et que nous devenions riches.  Très alléchant, quoi de mieux que ne pas travailler et avoir un revenu fixe qui rentre et ce, suffisemment pour bien vivre.  Le rêve! Un peu comme l’ancienne pub d’ il y a 10-15 ans ( lorsque les rendemendreamstime_42401551ts étaient de 10 et 12%) avec liberté 55:  prendre sa retraite à 55 ans ou avant et avoir une vie active, épanouissante et excitante.

Amway, Quixtar, Herbalife, Mary Kay , entre-autres,  nous proposent une avenue sur comment faire un revenu supplémentaire et avoir un revenu passif lors de la retraite. Il n’y a rien d’illégal à vendre un produit, ni à recruter des vendeurs .

Le problème c’est le nombre de personnes qui arrivent à générer   des revenus avec ce genre d’entreprise.  C’est un domaine où il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus.Des représentants recrutent  des “partenaires” en passant même la pub dans “emplois recherchés”.  Lors des réunions des ” prospects”, il y a un témoignage de quelqu’un qui fait beaucoup d’argent, on montre des photos de la catégorie “président”, “or”, “argent” et la vedette du mois qui vient de s’acheter une maison de  3 millions . Alors, si eux sont devenus riches, pourquoi pas nous? Indépendance financière, revenu d’appoint c’est alléchant .

Prudence, Prudence, rien n’est facile quand il s’agit de gagner de l’argent. Il faut se renseigner. Vous n’êtes pas certain? Consultez! Même en payant des honoraires  pour une consultation chez un expert, vous sauverez le 1 000$ ou 1 500$ de kit de produits  ou pour le kit de marketing pour devenir un distributeur. Démarrer son entreprise avec une mise de fonds de 1 500$, quelle aubaine!

Quelques statistiques:

  • “Amway/Quixtar, reveals that, on average, 99% of all participants received less than $10 a week in commissions, before all expenses”
  • “More than 50% of all commission payments were transferred to the top one-percent in ten of the eleven companies. In several cases, more than 70% of all commissions were paid to the top one percent.”
  • “Approximately 9 million consumers worldwide invest in these schemes each year as “sales” representatives though little of the products are ever actually resold to end-users. The newly recruited salespeople become the de facto and unwitting end-users. Their own direct purchases and fee payments represent nearly all the companies’ revenue.”
  • “With at least 60% churn rates, at least 6 million new people are enrolled in the schemes each year. The annual recruitment of these six million consumers is based largely on the companies’ false offers of an “income opportunity.””

source: http://www.pyramidschemealert.org/PSAMain/news/MythofIncomeReport.html

Je crois que leur force réside  à tout l’aspect social des rencontres qui est une façon de briser l’isolement, de se faire des nouveaux amis et de se faire un peu d’argent facilement ( ce qui ne semble pas être le cas ). 85% des recrutés sont des femmes. Toujours la vente de rêves et la vente de la possibilité de vivre la vie des “gens riches et célèbres”.

Leçons à tirer de Madoff, Lacroix, Norbourg, Olympus, Mount Real et les autres…

Les leçons à tirer des pyramides Ponzi de Madoff, des conseillers et investisseurs genre Lacroix, des placements Norbourg, Olympus, Mount Real ce sont la PRUDENCE et la SURVEILLANCE de vos placements et des transactions effectués pour vous.

L’ Autorité des marchés financiers a publié un petit dépliant disponible sur le web.

dreamstime_1169713Voici , tiré de ce dépliant les 5 questions à se poser:

  1. La personne qui vend ce placement est-elle autoriser à vous le vendre?
  2. Vous a-t-on remis l’information écrite et complète sur le placement?
  3. Est-ce que le placement que l’on vous offre est-il trop beau pour être vrai?
  4. Vous a-t-on  fait les affirmations suivantes:
  • J’ai une source fiable, la valeur de ce placement fera un bond vertigineux. C’est garanti.
  • Très peu de gens le savent, mais l’entreprise est sur le point d’être achetée et sa valeur va doubler.
  • La société va être cotée en Bourse bientôt.
  • Le gouvernement va leur accorder un brevet.
  • Vous devez absolument investir aujourd’hui :demain, ce sera trop tard.
  • J’y ai moi-même investi tout mon argent et celui de mes parents.
  • Si vous êtes insatisfait, je vous rembourse.
  • Tous mes clients ont déjà investi dans ce placement.
  • Il y a une brèche dans la loi. Nous pouvons ainsi éviter de payer de l’impôt. Gardez le secret…la loi pourrait être modifiée

5 – La personne s’est-elle comportée de la façon suivante:

  • Trouve souvent des points semblables entre votre situation et la sienne.
  • Vante ses compétences et ses succès de façon démesurée.
  • Vous propose des placements en vous faisant l’offre de vos rêves.
  • Vous culpabilise si vous ne prenez pas les placements qu’elle vous offre, ou si vous mettez en cause ses affirmations.
  • Refuse de dire pour quelle firme elle travaille ou tente de changer de sujet après vous avoir donné très peu d’information.
  • Vous demande de garder le secret.
  • Vous affirme qu’un organisme de réglementation a « approuvé» un placement.
  • Communique avec vous de façon répétitive.
  • Fait pression sur vous pour que vous investissiez  dans le placement proposé.

Source : http://www.lautorite.qc.ca/userfiles/File/Publications/Consommateurs/BrochFraude-FWeb.pdf

De par expérience, je peux dire que toutes ces énoncées sont vraies sauf que:

  1. habituellement les gens ont confiance dans la personne qui vend le produit, c’est un beau parleur, quelqu’un de connu, que l’on peut adminirer et qui semble avoir une vie aisée;
  2. Rarement les gens vont lire des prospectus de plus de 25 pages écrits dans des termes techniques financiers et avec une police de caractère aussi grosse que celle des botins téléphoniques, genre Times 6 points ;
  3. Les gens veulent faire de l’ argent et investir au mieux ( quoique mon grand-père ne faisait pas du tout confiance dans les banques et gardait son argent enterré dans une boîte dans la cour …je ferai un blog un jour sur les façons dont les gens cachaient ou cachent leur argent) . On peut se méfier lorsque l’on nous offre un placement à 20%, 30% 40% , on sait que ça n’a pas de sens. Mais dans biens des cas, on peut offrir des taux de 12% quand le marché est à 5 ou 6% et les gens ne se méfient pas parce que les taux sur les placements ont déjà été de cet ordre là. Il y a une quinzaine d’années, on voyait des planifications financières pour  la retraite en projetant avec des rendements de 10% et 15% et que la personne pouvait se retirer à 55 ans. Donc, il n’est pas nécessaire que les taux soient élevés pour identifiés des fraudes;
  4. Les gens qui fraudent ou qui vendent des placements qu’ils ne devraient pas sont des beaux parleurs. Les bons vendeurs sont des gens qui communiquent bien sinon ils ne seraient pas vendeurs.
  5. dreamstime_1952242L’attitude  des fraudeurs est souvent faite sous pression. Ils utilisent des techniques de vente sous pression: harcelement, répétition, vente sous pression…De toute façon ce genre de personne n’a qu’un intérêt: le leur.

Êtes-vous plus avancé?  Peut-être pas.

Mais les éléments ci-dessus devraient être des drapeaux rouges qui se lèvent.

Autorité des marchés financiers  (AMF) est le chien de garde des courtiers ou représentants en placements sauf que ça ne veut pas dire que vous ne ferez pas l’objet d’une fraude et que s’il y a fraude, la probabilité que vous récupéreriez votre argent est quasi nulle. Il n’y a pas un surveillant en arrière de chaque courtier et l’histoire nous montre qu’ un organisme de surveillance ne peut pas tout faire. Elle agit souvent après le fait et non pas avant.

Le meilleur chien de garde? C’est vous. Renseignez-vous, lisez, soyez suspicieux, parlez-en à votre comptable et ne faites pas confiance facilement quand il s’agit de votre argent.

Vous n’y connaissez rien en placements? Vous ne voulez pas perdre ce que vous avez épargné difficilement? Faites affaire avec une grande institution financière et placez votre argent dans des dépôts garantis.

Statistiques sur les comportements des fraudeurs ou y a-t-il un fraudeur dans votre organisation?

Un fraudeur dans votre organisation?

L’ Association of Certified Fraud Examiner” , dont je suis membre, vient de publier son rapport annuel sur les fraudes: 2008 – Report to the Nation on Occupational Fraud and Abuse.

Voici une liste de quelques comportements associés aux fraudeurs:

  • Il vit au-dessus de ses moyens – 38,6% des cas
  • Il a des difficultés financières – 34,1%
  • Il a des problèmes de contrôle ou de partage des tâches – 18, 7%
  • Irritable, sur la défensive – 13,6%
  • Problèmes de dépendance ( alcool, drogue, jeux…) – 13,3%
  • Plaintes qu’il est mal payé – 7,3%
  • Refus de prendre des vacances – 6,8%

Mais surtout, il a la confiance qu’il ne se fera jamais prendre.

Profil d’un fraudeur – note 1

À quoi ressemble un fraudeur en col blanc?Voici un profil d’un fraudeur.

  • dreamstimeweb_14398291Il est confiant
  • Il démontre du leadership
  • Il donne aux organismes de charité
  • Il n’a pas de moralité
  • Il ne pense pas au bien ou au mal
  • Il prend avantage des espoirs, désirs des investisseurs
  • Il est un bon manipulateur
  • Il montre une très belle image publique
  • Il est articulé
  • Il ne pense pas se faire prendre en défaut
  • Il utilise les faiblesses des autres

Inspiré d’un article d’un ex-fraudeur qui conseille aux gens d’être sceptique avec les tous les beaux parleurs .

NB : Le masculin est utilisé pour le féminin et masculin

quoique …il y a plus de fraudeurs ( identifiés ) masculins que féminins.

Madoff, le schéma Ponzi ou les pyramides de Ponzi

Le schéma Ponzi ou les pyramides Ponzi est une technique de fraude qui tient son  nom d’un fraudeur du début du 20ième siècle qui a fait ses classes à Montréal, Charles Ponzi. Il travaillait dans une banque d’un immigrant compatriote qui offrait le double du taux d’intérêts des autres banques. Quand la banque commença à aller mal financièrement, le banquier payait les intérêts des uns avec les économies des autres. Cette fraude se résume  à : voler  à Pierre pour payer Paul.

L’histoire intéressante de Charles Ponzi se retrouve sur Wikipedia. Voici un extrait tiré de Wikipedia:

“The eponymous Ponzi scheme was orchestrated by Charles Ponzi, who went from anonymity to being a well-known Boston millionaire in six months using such a scheme in 1920. Profits were supposed to come from exchanging international postal reply coupons. He promised 50% interest (return) on investments in 45 days or “double your money” in 90 days. About 40,000 people invested about $15 million all together; in the end, only a third of that money was returned to them.”

Ponzi ne fut pas le premier à utiliser cette technique, elle doit exister depuis que la monnaie existe, mais il fut le premier fraudeur à utiliser cette technique et qui fut internationnalement devenu célèbre à cause de l’ampleur de la fraude . C’est l’effet que l’on paie le premier avec l’argent du deuxième, le deuxième est payé avec l’argent du troisième…jusqu’à ce que la bulle éclate et qu’il manque de l’argent pour payer les premiers. Il faut toujours recruter.

C’est une fraude classique, et les victimes embarquent dans ce schéma par l’ attraction de gains mirobolants et du “comment devenir riche facilement”.

Voir le site de Marc Aragon, pour une bonne historique de ce phénomème.

Pour comprendre les “subprime”, PCAA et autres – Partie 2

Les PCAA sont des titres émis par des institutions financières que l’on peut comparer à des obligations pour fins de simplification et garantis par des biens.

En vendant ces titres (  souvent assurés par AIG ) , les banques recevaient de l’argent qu’ils reprêtaient pour ensuite les mettre dans un même paquet et encore une fois les “titriser” ou fractionner, qu’ils assuraient  pour les vendre et ainsi de suite. On mentionne que ca pouvait faire jusqu’à 30 fois la boucle dans le cas de Lehman Brothers. C’est ce que l’on appelle l’effet de levier. Quand des titres venaient à échéance et étaient encaissés par les investisseurs-acheteurs de PCAA, il y avait toujours de l’eau au moulin dans les banques car ces dernières continuaient de faire des prêts et de vendre des PCAA.

AIG,  se spécialisait dans l’assurance sur les garanties contre les prêts spéculatifs.

Tant que les gens achètent des maisons, tant qu’ils empruntent, tant qu’ils font leurs paiements, tout va bien. Ce schéma  d’écritures comptables, d’argent virtuel a duré plus de 10-15 ans . Qu’arrive-t-il quand la bulle éclate? ou quand l’eau se met à refouler et que les mauvaises créances sur les prêts deviennent importantes? AIG s’est retrouvée sur le bord de la faillite.

À l’été 2007, les banques n’ont pu par manque de liquidités payer les titres ( des acheteurs de PCAA) venant à échéance. En 2007, il y avait plus de 1200 milliards de PCAA en circulation.  Quand il manque de liquidités dans le système bancaire  l’état intervient en injectant des fonds.

Référence :

http://www.patrimoinorama.com/Actualites/Actualite-patrimoniale/crise-subprimes-financieres/549612243.html

Pour comprendre les “subprime” , PCAA et autres -partie 1

Le but de mon site est de vulgariser certains aspects financiers pour que les gens soient plus prudents dans leurs décisions d’investissements ou lors de l’achat d’une entreprise ou tout simplement pour qu’ils comprennent ce qui se passe.

Le terme “subprime” est utilisé pour identifier les prêts hypothécaires faits à des personnes ayant un crédit à risque ( revenus insuffisants par rapport à la dette, garantie insuffisante , stabilité financière faible) . Normalement plus le prêt est risqué, plus les taux d’intérêt sont élevés. Sauf que dans le cas qui nous intéresse, les taux hypothécaires américains étaient faibles même pour ces emprunteurs. Rajoutons à ça , des courtiers en prêts payés avec une bonne  commission qui sont un peu avides, des courtiers en immeuble qui veulent vendre ( un client incapable de payer son hypothèque peut toujours revendre sa maison et faire un bon profit et ça fait en plus, un client potentiel pour un futur rapproché), un marché immobilier à la hausse ( à cause ,peut-être , de la facilité d’obtenir du crédit) avec plein d’acheteurs potentiels, des pratiques comptables un peu laxistes  et surtout peu de règlementation, des intérêts payés sur l’hypothèque qui sont déductibles d’impôts ( aux USA)  et vous avez un cocktail  explosif. Mais ça ne s’arrête pas là.

On continue.

Donc, les banques et sociétés de prêts se retrouvent avec plein de comptes à recevoir qui sont en fait ces hypothèques et prêts dont le risque de mauvaises créances et le risque de pertes sont  élevés. Les banques ou autres institutions ont donc des actifs  risqués. Que faire avec des risques? Les transférer aux autres!

Quelques génies de la finance ont pensé à créer des titres avec ces comptes à recevoir.  En mettant tout ça  pour ensuite les “titriser” ou fractionner en plus petits morceaux et ces titres ne tombaient pas sous la règlementation  des commissions de valeurs mobilières ou autres.  Au début on les a  appelé des ” collateral mortgage obligation”  et par la suite des “asset-backed paper commercial”  soient des placements ( des papiers   commerciaux )  “backés” par des actifs ( la maison hypothéquée) ou PCAA  (des papiers commerciaux adossés à des actifs).  Ces titres, PCAA, étaient par la suite vendues avec un bon taux d’intérêt et même avec assurance pour les garantir sans aucun risque. Ils devenaient ainsi très attrayant sur le marché et une bonne source de profits pour les courtiers qui les vendaient avec de bonnes commissions.

Un video intéressant en anglais, qui en fait est une satire,  sur Youtube “The Subprime Primer”­  .

C’est un départ

J’avais décidé en avril 2008 de débuter un blog sur les fraudes, la prévention de la fraude et certains litiges touchant les aspects financiers.  N’y connaissant rien ( sur les blogs), j’ai surfé et j’ai lu le site de Michelle Blanc sur le commerce électronique.  Après une très courte consultation et au moins 10 pages de notes que j’ai classé dans un dossier “site web et blog” j’ai commencé à magasiner pour trouver un hébergement pouvant avoir WordPress  sur mon propre site au lieu du site de wordpress.org ( des annonces Google sur mon site, je n’en veux pas ). J’ai eu des problèmes de transferts de noms de domaine qui se sont réglés en septembre 2008.

J’ai donc choisi Iweb ( pour avoir du service en français)  et un “template” provenant être modifé . Le template? Fresshy Un template libre avec contribution volontaire ( que j’ai fait) et  facilement modifiable.

2fuvcmr9yj

ua-7044257-1