Juricomptabilité et évaluation d'entreprise

Articles from: December 2013

Pour comprendre le bitcoin et sa fraude

bitcoins

bitcoins

Le bitcoin est une monnaie virtuelle qui a été créée en 2009. Dans les faits, le bitcoin est un fichier  qui indique une valeur en bitcoin. Dans le fichier, on retrouve toutes les informations depuis la création de ce bitcoin et tous ses échanges. Le fichier ne peut être copier mais il peut être transféré; à partir du moment de l’échange, le bitcoin ( fichier) appartient au destinataire et l’expéditeur n’a pas de copie du fichier. On n’échange pas de la monnaie papier, on échange un fichier qui a un nombre qui indique sa valeur en bitcoin. Contrairement à un chèque ou à un paiement par carte de débit ou de crédit, il n’y a aucun intermédiaire qui se prend une commission, tout se fait par le web via les transferts de fichiers. La transaction se fait directement entre l’acheteur et le vendeur. Échanger des bitcoins c’est comme échanger des courriels  ( une adresse numérique est donnée) sauf que l’échange avec cette adresse n’est utilisée qu’une seule fois.

Pour utiliser des bitcoins, il faut un  portefeuille que l’on ouvre d’un fournisseur web de bitcoins. On peut acheter des bitcoins en payant avec de la monnaie traditionnelle ou on peut les gagner. Un bitcoin se gagne ( et est créé ) en mettant  à la disposition du temps-machine pour résoudre des problèmes mathématiques complexes  (mining) et un bloc de  bitcoin est créé par le système. Le système peut générer un maximin de 3600 bitcoins par jour. Les premiers développeurs du système et les investisseurs dans le projet ont obtenu initialement des bitcoins.

Le bitcoin est devenu un objet de spéculation et de fraude, certains le comparent à l’or. Sa valeur a été multipliée par 20 en 6 mois en 2013 et il y en a 11 millions en circulation.

La fraude aux bitcoins touche la création de nouveaux bitcoins par des programmes (bitcoin mining) et le vol des adresses numériques des portefeuilles. Lorsque le bitcoin est volé, tout est perdu.

 

 

 

 

 

 

 

Les subventions de recherche et la fraude

fraudeLes subventions pour la recherche font-ils l’objet de fraude? Il semble que oui. Il y a des sommes d’argent importantes allouées pour la recherche scientifique et dans le milieu universitaire, la survie d’un professeur est : “Publish or Perish”. Alors, cela donne un terrain fertile pour la corruption (qui semble pousser facilement un peu partout). Un professeur peut payer pour que son nom apparaisse comme auteur d’un article dans une revue prestigieuse ou publier de faux résultats.

An Iowa State University professor resigned after admitting he falsely claimed rabbit blood could be turned into a vaccine for the AIDS virus.

Dr. Dong-Pyou Han spiked a clinical test sample with healthy human blood to make it appear that the rabbit serum produced disease-fighting antibodies, officials said.

The bogus findings helped Han’s team obtain $19 million in research grants from the National Institutes of Health, said James Bradac, who oversees the institutes’ AIDS research.

The remarkable findings were reported in scientific journals but raised suspicions when other researchers could not duplicate Han’s results.

source : New Yok Post

 

On fausse un  peu (beaucoup) les résultats et le tour est joué. Le professeeur s’est engagé à ne pas demander de subventions pour les 3 prochaines années.

Voir aussi: www.juricomptable.com

Juricomptabilité et divorce: la méthode de l’avoir net pour estimer les revenus de l’un des conjoints

Heart cut in half with scissorsComment détermine-t-on les revenus revenus réels et les actifs réels d’un individu pour les fins d’un divorce quand on suspecte que  des informations financières n’ont pas été  fournies en totalité ? Réponse: par la méthode de l’avoir net. C’est la même méthode qui est utilisée utilisée par le fisc pour déterminer des revenus non déclarés par un contribuable. Méthode utilisée aussi en juricomptabilité.

Une analyse détaillée des dépenses (ou déboursés) est faite pour déterminer les éléments suivants:

  • coût de vie ( repas, logement, électricité, vêtements, pharmacie, etc);
  • frais d’automobile;
  • vacances;
  • frais de voyage;
  • achats de placements, reer;
  • achats d’actifs;
  • impôts et taxes;
  • remboursement d’emprunts.

Une analyse détaillée des entrées d’argent (recettes) est faite:

  • encaissements provenant d’emprunts;
  • vente de placements;
  • vente d’actifs;
  • dons;
  • emprunts;
  • revenus provenant de loyers, intérêts, dividendes;
  • revenus provenant de salaires;
  • revenus provenant de l’entreprise.

Une liste des actifs et des passifs (dettes) est faite au début de la période et à la fin de la période.

Finalement l’avoir net (actifs – passifs) à la fin de la période = avoir net au début +  les recettes moins les déboursés.

Cette technique demande d’obtenir  les documents suivants:

  • relevés  de tous les comptes bancaires;
  • relevés de toutes les cartes de crédits;
  • déclarations fiscales de revenus;
  • états financiers de l’entreprise;
  • factures et pièces justificatives;
  • autres documents pertinents.

Les chiffres parlent et parlent beaucoup.

 

Voir aussi : http://juricomptable.com/2010/02/separation-des-biens-lors-dun-divorce-le-role-du-juricomptable/

www.juricomptable.com

 

Juricomptabilité: nouveau service?

Le romantisme à l'ère des fraudes

Le romantisme à l’ère des fraudes

Un nouveau service en juricomptabilité. Opportunité d’affaire?

Une firme de juricomptabilité américaine offre maintenant un nouveau service: Check Out Your Partner. La firme offre des services (confidentiels) de recherche des antécédents et des faits des futurs conjoints: analyse financière de l’individu, recherche des conjoints antérieurs et autres éléments pertinents.

Ça resemble beaucoup à un service d’investigateur ou enquêteur privé mais plus axé sur les aspects antécédents financiers. Check Out Your Partner:

is an exclusive professional background screening and fact finding service.  Our discerning clients seek to confidentially, discreetly and appropriately learn more about backgrounds, activities, financial wherewithal and track records of potential or existing spouses, love interests, significant others, personal vendors and other individuals in which they place their trust or bring into their house.

 

Il faut noter qu’au Québec, si une personne offre des services de recherche ou d’enquête sur une personne, elle est soumise à la Loi sur la sécurité privée et détenir un permis.

Voir aussi : www.juricomptable.com

Corruption des élus

La corruption au Québec, les magouilles, les tripatouillages financiers existent aussi ailleurs.

Voici ce qui se passe en France :

YouTube Preview Image
ua-7044257-1